L’annonce, par la direction de PSA Peugeot Citroën, d’un très prochain comité central extraordinaire se présente comme une épée de Damoclès.

La Direction a pour objectif principal de faire des économies pour redresser la situation financière du groupe PSA.

Le résultat du groupe a été de 784 millions d’euro en 2011, certes en baisse relativement à 2010 (1256 millions), mais encore confortable.

Certes le marché automobile s’est contracté en Europe, pénalisé lui aussi par les politiques d’austérité.

Mais ni l’emploi, ni les salaires ne doivent servir de variables d’ajustement.
 
Une planification écologique permettrait d’envisager très sérieusement la construction de modèles respectueux de l’environnement. Il est toutefois possible de s’orienter dès maintenant dans ce sens pourvu que la direction le veuille. Pour cela elle doit activer son centre de recherche et proposer pour Aulnay la fabrication d’une nouvelle voiture répondant aux exigences de l’époque.


Les 3100 emplois et les autres milliers d’emplois induits doivent être sauvés.


En solidarité,
Le Parti de Gauche d’Aulnay sous Bois