Ce qui a été dissimulé pendant des mois est maintenant annoncé : fermeture du site d’Aulnay, suppression de 1400 emplois au moins à Rennes, suppression de 3600 postes de structure dans l’ensemble des sites français. En écho à ces mesures, où le cynisme le dispute à la brutalité sociale, le cours de bourse de l’action PSA a immédiatement monté.

 

 

Sauver l’emploi est une priorité. Créer des emplois dans des productions utiles écologiquement soutenables est une nécessité. Le PG réaffirme qu’il est possible de projeter la fabrication de voitures répondant aux exigences sociales et environnementales.

 

Le gouvernement n’a pratiquement obtenu aucune modification substantielle du traité Sarkozy-Merkel. Il doit s’engager dans une politique répondant aux exigences sociales et environnementales et ne pas appliquer les accords internationaux et européens qui favorisent le capital au détriment des populations.

 

Documentation supplémentaire :

Communiqué PSA_PG_aulnay_